Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par Pierrot71 le Jeu 19 Juin - 13:31

Pour coter l'extraction dentaire, il y a des pages entières de lignes !!
Et l'extraction est toujours coté une misère de tiers monde.
Pourquoi ne pas avoir revaloriser ?
Pourquoi tant de sous cas ?
Dans un projet, on pose des bases simples et on complète / corrige par la suite.
Pourquoi avoir fait compliqué inutilement ?
Merci de vos réponses.

Pierrot71

Messages : 2
Date d'inscription : 19/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par Christian SOLETTA le Jeu 19 Juin - 14:02

Votre question comporte deux volets : D'une part l'apparente complexité et d'autre part la revalorisation des actes.

- L'apparente complexité :

La CCAM répond à des règles d'écriture très précises.
Le principe général repose, sur un libellé par Jour, par patient, par praticien.
La déclinaison des extractions simples jusqu'à 32 libellés répond à ces règles d'écriture. Ce n'est d'ailleurs pas forcément compliqué et je dirai c'est même plus simple, pusique si nous faisons pas exemple 5 avulsions, nous n'avons qu'à remplir qu'une seule ligne comportant l'acte CCAM correspondant à l'avulsion de 5 dents.
Le code CCAM de l'acte n'est d'ailleurs pas à retenir puisque la plupart des logiciels font appel à des codes mnémotechniques. Par exemple, Julie utilise le code E pour les avulsions. Il suffit de décliner les 32 possibilités d'avulsion en 32 code mnémotechniques E1 à E32 par exemple. C'est finalement plus simple.

Autre point, les différents types d'avulsion : Vous avez les avulsions simples, les avulsions avec alvéolectomie, les avulsions avec séparation de racine, les avulsions de dents ankylosées et il est vrai qu'actuellement elles sont valorisées à la même valeur. Permettez-moi au préalable une remarque : Il existe une revalorisation de l'avulsion avec alvéolectomie à la même valeur que l'avulsion simple. Cette anomalie qui date de 2006 a été corrigée. Mais ce n'est pas encore suffisant. Vous constaterez avec moi que ces quatre actes ne sont pas identiques, qu'ils nécessitent des techniques différentes et donc doivent être valorisés à des niveaux différents. C'est notre objectif. Mais cet objectif ne pourra être atteint, sans d'une part une reconnaissance de ces actes et d'autre part la connaissance exacte de la fréquence de ces actes pour connaître le coût d'une revalorisation quelle qu'elle soit.
Sans ce préalable inutile de demander des revalorisations, nous ne serons pas entendus.

- La revalorisation des actes :

Je vous  en ai cité une, il en existe d'autres. Nous évaluons le montant de ces revalorisations à hauteur de 110 millions, mais très probablement elle sera supérieure.

Alors il est vrai que la valorisation actuelle des actes reste toujours insuffisante. Nous la dénonçons depuis de longues années, et nous estimons qu'il faudrait doubler globalement la valeur des actes opposables.
Mais vous connaissez bien entendu la situation actuelle des finances de notre pays et la volonté du gouvernement d'économiser 10 milliards d'euros sur l'assurance maladie. Ce n'est pas très propice à obtenir une revalorisation.
La nouveauté est d'avoir fait reconnaître par les financeurs (UNCAM et UNOCAM) la nécessité de revaloriser les soins opposables.
C'est l'objectif de réforme structurelle et structurante de la CNSD.
Mais la mise en oeuvre de cette réforme structurelle ne pourra intervenir sans la connaissance précise de la fréquence des actes pour en connaître le cout pour les financeurs.
Le besoin d'un référentiel précis est donc incontournable si nous voulons espérer la moindre revalorisation de nos actes opposables.

La mise en place de la CCAM répond à ce préalable.


Dernière édition par Christian SOLETTA le Jeu 19 Juin - 14:09, édité 1 fois

Christian SOLETTA

Messages : 210
Date d'inscription : 12/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par jfs le Jeu 19 Juin - 14:07

Pierrot71 a écrit:Pourquoi ne pas avoir revaloriser ?
Pourquoi tant de sous cas ?

La réponse à la deuxième question répond à la première . Ceci implique dès aujourd'hui une revalorisation non négligeable des extractions dentaires.
Ces sous cas permettront par la suite de faire des avancées sur les extractions plus complexes.
avatar
jfs

Messages : 164
Date d'inscription : 15/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par Allodent le Jeu 19 Juin - 14:38

Bonjour. Pourquoi le logiciel ne nous aide t'il pas plus ? On devrait pouvoir taper E (pour extraction) et la machine nous demanderait combien de dents puis associerait le bon code.

Allodent

Messages : 12
Date d'inscription : 18/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par Franck LE BOURHIS le Jeu 19 Juin - 18:05

Allodent a écrit:Bonjour. Pourquoi le logiciel ne nous aide t'il pas plus ? On devrait pouvoir taper E (pour extraction) et la machine nous demanderait combien de dents puis associerait le bon code.

???
quel logiciel as-tu?
avatar
Franck LE BOURHIS

Messages : 73
Date d'inscription : 17/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par Allodent le Ven 20 Juin - 11:28

Julie

Allodent

Messages : 12
Date d'inscription : 18/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par jfs le Ven 20 Juin - 13:30

Le fait de paramétrer les actes est très formateur et permet de mettre le logiciel au service du praticien.

Une liste d'acte pour tout le monde identique est ce que subit le praticien belge , ils en sont très mécontents

Je suis en CCAM sur Julie depuis le 3 juin et en suis globalement satisfait , je n'occulte pas toutes les améliorations ergonomiques nécessaires afin de faciliter notre tâche
avatar
jfs

Messages : 164
Date d'inscription : 15/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par Pierrot71 le Ven 20 Juin - 15:03

Merci d'avoir passé du temps à me répondre.
Mr Soletta trouve que "C'est même plus simple".
J'ai 40 libellés, et non pas 32 , au lieu de quelques' uns.
Vous trouvez que 32 codes mnémotechniques c'est simple ??
Je ne suis absolument pas d'accord.
Avant il me fallait 1/2 seconde pour facturer, maintenant il m'en faut 7.
Je suppose que vous avez fourni un algorithme fait par vos soins à tous les éditeurs de logiciel.
Vous ne saviez pas que l'UNCAM et UNOCAM savaient depuis très longtemps que les soins sont sous évalués en France ? Moi je le savais.
Pour l'instant, la seule chose interressante de la CCAM est la statistiques.
Nous avons donc un accès direct aux statistiques des pratiques des dentistes.
Voilà une très bonne chose , et je vous serai très reconnaissant de m'indiquer où nous pouvons les consulter ?

Avec mes remerciements.

Pierrot71

Messages : 2
Date d'inscription : 19/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par jfs le Ven 20 Juin - 15:21

Si vous cotez par le schéma c'est aussi rapide et aucun code à retenir
Les revalorisations ( certes insuffisantes) ne sont pas négligeables
avatar
jfs

Messages : 164
Date d'inscription : 15/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par CMojaïsky le Sam 21 Juin - 5:34

Comme dit dans un autre fil, nous avons intégré une CCAM faite pour les médecins et mise en place depuis 9 ans. Leur pratique est totalement différente et il leur arrive rarement de réaliser plusieurs actes dans la même séance. D'où pour les médecins, le 1er a 100%, le 2ème a 50% et le 3ème gratuit (règle qui existait déjà en NGAP, qu'ils ont traduit en CCAM). Faire reconnaître notre exception en obtenant l'association a 100% a été compliqué mais nous avons fini par faire céder la CNAMTS. La déclinaison des actes en série (de 1 a 32 ) pour les extractions ou la prothèse, alors qu'au départ il y avait des regroupements (3 a 5, 6 a 8, etc ...) a été réclamée pour préserver une transposition juste. Car les tarifs proposes pour les actes regroupes étaient tirés vers le bas (le 3 a 5 dents était en valeur entre 3 et 4). Alors oui, ces actes en série complexifient les choses. Mais mémoriser un code logique tel E5 pour une extraction 5 dents ou EA1 pour une extraction avec alvéolectomie se fait rapidement). Ceux qui utilisaient les codes retrouveront leurs habitudes, et ceux qui passaient par le schéma conserveront les leurs. Enfin, faut-il rappeler qu'on peut associer a taux plein deux extractions différentes (simple + séparation de racines par exemple).
avatar
CMojaïsky
Admin

Messages : 286
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 60

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi cette CCAM est elle si complexe ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum